type='text/css'>Evannah Harkness : : Présentation

Evannah Harkness : : Présentation

Aller en bas

Evannah Harkness : : Présentation

Message par Evannah Harkness le Mer 11 Avr - 20:30



Harkness Evannah


Informations

† Evannah Harkness

† 10 Ans

† 17 Février 2004

† Londres

† Etude à domicile

† Cercle Vaudou

† CERCLE LCF


Caractère
Je suis plutôt calme, je suis coquette et toujours avec le sourire. Comme le veut ma mère, je suis un lady adorable.
Mais oublions ma mère, la seule chose qui compte à mes yeux, c’est mon frère, mon génialissime fréro ! Pour lui je remuerais ciel et terre. Je suis prête à tout pour qu’il soit fier de moi et pour passer du temps avec lui. Bien heureusement pour lui je sais me forcer à ne pas le coller h24. Mais j’aime bien qu’il me raconte ses journées malgré tout. Même si j’avoue que… je n’aime pas beaucoup quand d’autres personnes lui tournent autour, surtout les femmes, toutes des menteuses manipulatrices en qui on ne peut pas avoir confiance ! Mais je suis patiente quand l’une d’entre elle veut faire sa harpie, car à l’instant où elle s’en prend à lui, mon plan est déjà prêt pour la détruire. Et je venge toujours mon frère, que ça soit dans les ombres ou sous sa demande, je me fais une véritable plaisir de détruire ces garces. Et garre à vous si vous êtes un prédateur et que vous venez me faire un sale coup, car je suis très rancunière et TRES sadique aussi.
Dans la vie j’ai pleins de passe temps, la peinture, la lecture, la musique (je suis mélomae en plus hihi), j’aime bien la couture, l’alchimie, faire couler du sang et tout se qui est creepy.
Je ressemble à une enfant mais dans mon esprit je pense aussi bien voir mieux qu’un adulte.
Je collectionne deux choses : les vieilles clefs, et les boites à musique.
Et je déteste vraiment : les ours en peluche, les personnes qui draguent mon frère et manger. Oui je n’aime pas manger, j’aime boire, mais je haïs quand il y a trop de matière, c’est immonde de manger. La seule matière a peut pres mangeable c’est celle des milkshakes. Plus solide que ça c’est dégoutant !


...Son histoire
HISTOIRE
A l’origine, mes parents n’avaient pas prévus un second enfant. Mais ma mère fut tout de mère ravie, elle avait une nouvelle poupée à habiller. Moins fragile que la porcelaine, et qui pouvait grandir. N’est-ce pas merveilleux ? mes parents étaient stricst et peu attentionnés, mais s’il y a une chose que j’adore depuis la petite enfance toujours, c’est quand un membre de la famille ou une servante me brossait les cheveux. Ça a toujours eu pour effet de me garder calme et de laisser errer dans mes pensées.

: :  4 ans- Eveil de la mélomanie.
J’étais une enfant qui n’avait pas le droit de faire de bruit, qui ne devait pas embêter les grands, et par conséquent se taire. Alors j’étais du genre toute discret. Je n’aimais pas jouer aux poupées, i à la dinette. J’aimais changer de tenue, mais sinon je m’ennuyais beaucoup, alors j’espionnais les autres. Un jour, toute la famille fut invitée à l’opéra, je fus tellement sous le charme de la grandeur des lieux que je pensais que ça ne pouvait pas être mieux. Puis j’entendis la musique commencer. A partir de ce jour, chaque mélodie me venant aux oreilles m’envoute et altère mon état d’esprit. Devant une mélodie triste, je vais avoir des larmes qui coulent le long de mon visage. Devant une mélodie joyeuse, j’étais soudainement dynamique et pleine de bonne volonté.

: :  5 ans- Kidnappeur.
C’était en sortant de l’école, il faisait sombre, froid, c’était en décembre, quelques jours avant les vacances. Je suis sortie de l’école, et comme souvent la voiture était en retard, sauf que cette fois-ci, un homme bien vêtu est venu me voir et à dit être envoyé par mon père. Face à ses bonnes manières. J’ai accepté. Quel ne fut pas là mon plus grand regret quand dans sa voiture il me mit un linge sur la bouche et que je ne me suis réveillé que plus tard dans la nuit dans une maison en campagne. La demeure était splendide. Mais tellement vide. Jusqu’à se qu’il se montre. Pendant les deux mois où j’étais là bas, il me faisait écouter des musiques tristes, et assez sombres, car il avait comprit qu’elles avaient un effet sur moi. Cet homme me traitait comme sa futur épouse, il m’éduqua comme une lady, disant que plus tard, quand je serais grande, je deviendrais son épouse.
Hélas pour lui, la musique éveilla quelque chose d’étrange en moi, et se  fut lors de notre dernier dîner que je compris qui j’étais. Il y eu une coupure de courant. Pour la première fois en deux mois, il n’y avait plus de musique, juste un silence violent assourdissant. Celui-ci partit de table le temps d’essayer de remettre l’électricité, mais échoua et mit des bougies à la place. Quand il repartit en cuisine chercher le plat suivant, j’ai entendu une mélodie sombre et étrange, je savais qu’elle n’était que dans ma tête, mais elle semblait raisonner partout dans la maison tant elle était envoutante. Mon regard c’est posé sur la table et sur l’homme qui c’est assis après nous avoir servis. A ce moment là je l’ai observé. Sans le vouloir, dans un souffle mes lèvres ont murmurés bas « Kaïrann ». J’ai ouvert les yeux comme-ci c’était la première fois, mais mon regard ne devait rien d’avoir d’innocent, car l’homme a cesser de manger et il est venu vers moi, il m’a giflé, me faisant tomber de ma chaise avec mes couverts, mon assiette et mon verre qui se brisa au sol. Il m’interdit de le regarder autrement que tendrement. Alors je me suis relevé, le regard doux et tendre, un sourire bienveillant, il me sourit, se mit à genoux  et me prit dans ses bras. J’eu un rire enfantin, il me regarda et me demanda pourquoi j’avais ris. A cet instant, j’ai planté mon couteau dans sa jugulaire, je n’avais même pas remarqué avoir gardé le couteau, et étrangement, je savais exactement où frapper. Je lui ai juste dis alors avec un air angélique : « Je ris car tu meurs mon amour », et j’ai retiré la lame de sa gorge, faisant jaillir le sang. J’ai reculé, je l’ai vus déambuler tentant de venir vers moi le visage hagard, tentant de dire quelque chose tandis qu’il se noyait dans son sang et que je n’entendais que le bruit des bulles d’air dans le sang de sa gorge. Il s’effondra vite. Je suis resté a le contemple, j’ai été caressé sa tête comme on le fait avec un gentil toutou. Et je lui ai dis au revoir. J’ai été prendre une douche, je me suis changée, je me suis coiffée avec la simple lumière de la lune dans mon miroir. Et j’ai pris mes petites chaussures et la clef de la maison. Je l’ai mise sur mon collier après être sortis et avoir verrouillé derrière moi. Puis j’ai marché en suivant le chemin de terre, puis une route. Jusqu'à se qu’une voiture s’arrête pour proposer de me ramener, j’ai acceptant demandant qu’on me dépose chez mes parents. Une fois arrivée, la première personne que je vus fut mon frère, j’ai accouru dans ses bras, une fois dedans, je me sentais enfin détendue. J’ai sentis que je n’avais plus à me battre, et je me suis endormie à la seconde même où il dit mon nom.
Le lendemain, je refusais de parler des deux mois, j’ai juste dis qu’un monsieur m’avait kidnappé et que je m’étais enfuis. Ma vie normale fut bien étrange, mais elle redevient presque normale.

: :  6 ans- Le goût du sang.
J’avais repris une vie normal, mais un jour, l’on eu de nouveau couteaux à l’école, et ma soif de tuer revient, mon esprit n’était plus le même après tout. Je n’avais pas deux personnalités, j’avais moi, et ma conscience mauvaise, la gentille conscience était morte le jour où je me suis souvenu d’un nom d’une autre époque. J’ai réussis a me retenir de blesser les autres pendant si longtemps… Et j’ai agressé dans un embranchement sombre d’un couloir une fille qui m’avait mal parlé. Elle fut gravement défigurée. Elle ne su jamais que c’était moi et personne ne s’en douta. Fascinée par le sang, j’ai gardé le couteau, et je me suis amusée à tuer des pigeons, ainsi que le chat de la voisine que je déteste tant et à les enterrer dans le jardin, c’est pas pour rien si j’ai les plus belles roses de toute l’Angleterre !

: :  7 ans- Ecole à domicile.
Suite aux multiples agressions qui sont apparue à l’école et que j’avais aussi été agressée (oui je m’étais planté à l’épaule pour jouer le jeu jusqu’au bout), j’ai été retiré de l’école pour avoir des cours à la maison. De toute façon je n’aime pas les humains ! Heureusement que les parents ne sont pas à la maison, car se sont eux que je haïs le plus. Père me fait si peur en plus… Peut être le fracas de ces gifles qui sont impressionnantes.

: :  8 ans- Grand frère, son Dieu sur terre !
Mon grand frère finit par me voir tuer le chat de mère en pleine nuit. Etrangement, il ne me traita pas comme un monstre, mais je n’oublierais jamais son regard. Mon frère, c’est mon dieu, c’est le seul que j’aime et respecte comme ça. Lui il est un peu comme moi, mais il ne le sait pas encore. Quand les parents on découvert qu’il ne pensait pas comme tout le monde et qu’il était devenus plus vif dans ses réactions, ils ont vus avec les psy pour donner un nom à ses pensées, borderline. Ils ne savent rien. Mon frère est juste génial. Il est vrai, il est authentique. Il est mon gardien, il est fort, honnête avec moi, il ne me traite pas comme une enfant, mais comme sa princesse. Je l’aime plus que je ne pourrais jamais aimer personne d’autre. Et il est à moi comme je suis à lui. Je veille sur le fait que personne ne prenne le contrôle sur lui, et il me protège des menaces tel que père et des psy. Il sait que si l’on apprenait comment j’étais pour de vrai, mes parents me feraient bien plus souffrir qu’ils ne le font souffrir. Alors pour le moment, je semble mignonne aux yeux des autres, mais je suis heureuse que lui puisse lire en moi ! Lui et moi nous règnerons sur le monde un jour. Et s’il veut une épouse pour le servir, nombreuses seront-elles, mais je ne pourrais en tolérer qu’une, et elle s’appelle « perfection ». Heureusement pour moi que la perfection n’existe pas !

: :  9 ans- L’accès illimité à internet .
Quand j’ai eu 9ans, mon frère à eu un nouveau pc, et il m’a offert son ancien pc portable qui était encore en très bon état. A partir de ce jour, j’ai pus découvrir internet. J’ai excellé dans ce domaine, tellement que j’ai même trouvé ma place sur le dark web. Se qui est génial, c’est que là bas, il y a d’autres gens comme moi. Et que personne ne sait qui je suis. Alors je me suis amusée, amusée à parler et apprendre beaucoup beaucoup de choses.

: :  10 ans- Le goût de la lecture et de l’occulte.
Le deap web me permit de parler avec des sorciers, la plupart des mages noirs, mais la majorité étant des alchimistes. J’ai appris les bases, plutôt innovation que tradition, je me suis amusée à remplir un grimoire de recettes alchimique bien sur codées. Ma passion, les poisons alchimique ! Je me suis aussi trouvée passionnée de lecture, que se soit les histoires sombres que je trouvais parmis mes ‘amis’, mais aussi les poèmes et romans ancien. Baudelaire, si nous avions pus nous connaître, nous nous serions tendrement et sombrement aimé.

A partir de cette année, nos parents prévois de déménager à New York, je ne sais pas précisément quand, mais la très bonne nouvelle, c’est que j’ai reçus la permission d’aller vivre avec mon frère. J’ignore si nous allons rester à la demeure familial ou si nos parents voudront nous mettre dans un appartement, mais se qui est certains c’est que je prendrais une valise, un sac à dos et mon piano !

Je suis Kaïrann, mais aussi Evannah,
j'ai le corps d'une enfant,
mais l'esprit d'une
impératrice sanglante !





Adam Harkness

Dieu Vivant, Adam est l'être le plus parfait au monde, bien qu'il est quelques faiblesses qui puissent le rendre attendrissant, il n'en reste pas moins l'être parfait pour diriger ce monde !
Il est le grand frère et mon dieu vivant, il est si sacré que je n'hésiterais pas à empêcher tout hérétique de tenter de lui nuir ou pire... de le charmer ! La peine de mort n'est pas abolit dans le code de ma justice !


Chloée

La bibliothécaire à la Kensington Central Library. Elle est facilement impressionnable, aime les livre un peu niais. Mais elle est de bon conseil et sait écouter. Elle n'est pas gênante, plutôt gentille. Je me demande si elle a une vie hors des livres, mais j'imagine que je ne saurais jamais.




Sakuya

...


Lazuly

...


avatar
Evannah Harkness

Messages : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evannah Harkness : : Présentation

Message par Sakuya Nakamura le Jeu 12 Avr - 11:22









Bon courage pour la création de la présentation et de ta fiche de personnage










_________________
avatar
Sakuya Nakamura

Messages : 51

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum